Change Finance -  -

Passez à l'action

Dites à l'UE d'arrêter de financer les énergies fossiles

De quoi parle-t-on?

L’Union Européenne (UE) travaille sur des règles visant à promouvoir un secteur financier plus durable qui finance la transition écologique. Vous l’avez peut être râté, mais la Commission Européenne (CE) demande votre avis! Elle tient en ce moment une consultation publique qui va bientôt se terminer (le 15 juillet). Les réponses seront alors utilisées pour construire la stratégie de l’Union pour 2021-2024 cet automne. C’est votre chance d’ajouter votre grain de sel au débat!

C’est votre chance d’ajouter votre grain de sel au débat!

Plus des citoyens répondront, plus il sera difficile pour la Commission de ne pas faire des propositions audacieuses pour cette stratégie!

Comment avoir un impact? Répondez à 5 petites questions!

La consultations peut paraître intimidante, avec 102 questions en tout. Cependant, vous ne devez répondre qu’aux 5 premières pour avoir un impact concret! Le reste des questions sont surtout pour les experts. En répondant aux 5 premières, vous envoyez à l’UE le message qu’il existe un soutien fort en faveur de mesures fortes pour un futur vert et durable. Si beaucoup de gens répondent, cela donnera à l’UE une légitimité suffisante pour ne pas écouter les lobbys financiers qui veulent des mesures non-contraignantes et fragiles et connaissent les méthodes pour peser dans ce type de débats.

C’est pour ça que Change Finance a besoin de votre aide!

Si vous utilisez notre modèle, répondre ne devrait pas prendre plus de 10 minutes! Bien sûr, nous vous encourageons à faire vos propres réponses et commentaires pour qu’ils vous correspondent vraiment.

 

A woman holding a plant and a man digging on a stack of bills

Que devrais-je répondre?

Bien sûr, vous devriez dire ce que vous pensez vraiment à l’UE, pas juste ce que nous proposons. Nous pensons que des règles claires, qui aideront la finance à devenir réellement verte, sont indispensables! Des règles facultatives seront loin d’être suffisantes. Si certain.e.s peuvent continuer à faire de l’argent avec des produits ni verts ni durables, ils le feront. C’est suivant cette analyse que nous vous proposons les réponses ci-dessous aux 5 questions “grand public”.

Répondre aux questions

Durée estimée: 5 – 10 minutes.

1. Aller à cette adresse.

2. Cliquez sur “S’enregistrer”.

3. Remplissez vos informations pour créer votre compte.

4. Maintenant que votre compte est ouvert, vous pouvez participer à la consultation. (vous avez l’option en haut de la faire apparaître en français si elle est par défaut en anglais)

5. Remplissez vos informations personnelles (Informations vous concernant).

6. Répondez aux 5 questions de la section I (Section I: Questions s’adressant à toutes les parties prenantes).

7. Aller directement à la fin, sans répondre à toutes les autres questions en cliquant sur “Informations supplémentaires”.

8. Cliquez sur “Soumettre”.

 

Note: Bien sûr, si vous avez le temps et l’expertise, sentez vous libre de répondre aux autres questions ! 😉
Si vous adaptez les réponses proposées ci dessous, c’est top! La Commission considérera vraiment chacune des réponses comme une réponse individuelle, et pas simplement comme une seule réponse collective 🙁

Réponses proposées

Question 1: Est-ce que l’UE en fait déjà suffisamment pour rendre notre économie plus durable?

Réponse proposée: d’autres actions politiques importantes sont nécessaires.

Explication: Simplement, l’UE demande si plus d’initiatives politiques sont nécessaires au-delà de ce qui est déjà fait ou prévu. Nous pensons que l’UE va doucement dans la bonne direction (avec le plan d’action finance durable) mais qu’elle agit bien trop lentement et échoue complètement à mettre en place des politiques vraiment ambitieuses nécessaires pour répondre à l’urgence climatique.

 

Question 2: Savez-vous avec suffisamment de certitude si une partie de votre pension, de votre prime d’assurance vie ou de toute autre épargne personnelle est investie dans des actifs financiers durables?

Réponses proposées:

Question 2 – Non

Question 2.1 – Oui

Si vous voulez ajouter des explications, remplissez la zone de texte prévue. Nous avons ici aussi des suggestions sur ce que l’UE pourrait faire précisément pour mieux réguler banques, assurances et fonds de pension. Si c’est le cas, Copiez, Collez & Adaptez (dans la limite de 2000 caractères) le texte suivant :

***

Les consommateurs n’ont pas suffisamment d’informations sur comment des critères de durabilités inclus dans leurs produits financiers, retraites complémentaires ou épargne bancaire. Ils ne savent pas à quoi servent leurs économies et quels impacts sociaux et environnementaux elles ont. Aujourd’hui, pour les non-spécialistes, l’information sur les investissements est quasiment inaccessible, souvent incomplète et incompréhensible si vous n’êtes pas spécialiste.
Même avec certains critères de durabilité mentionnés, le plu souvent aucun détail n’est transmis sur les projets/entreprises financés.
Il devrait y avoir une information claire transmise pour savoir sur quelle base les activités/entreprises non-durables sont exclues (ou pas) et quels sont les impacts positifs sur l’environnement et la société. Dans cette optique, pour identifier ces activités non-durables, un cadre commun et contraignant doit être construit au niveau européen, en commençant par classer et exclure les énergies fossiles et les activités les plus polluantes.
Pour éviter le greenwashing tous les investissements “verts” devraient être obligés d’adopter les standards européens (pas de tricheurs). Au-delà de la “finance verte”, le secteur bancaire et les gestionnaires d’actifs devraient également être transparents et mieux régulés pour que les clients puissent connaître l’impact climatique réel de leurs investissements.
En outre, il est important que les critères de durabilité soient fixés à un haut niveau pour qu’ils aient un réel impact climatique et social. Ils doivent être fixés en accord avec les objectifs de l’Accord de Paris (1.5°c).
Enfin, pour encourager les utilisateurs de services financiers à choisir des options durables, les options d’investissements durables sur les plans sociaux et environnementaux et qui désinvestissent des fossiles, devraient, par défaut, être proposées en premier aux clients.

***

Explication: Les fonds de pension sont parmis les plus grands investisseurs au monde. Idem pour les banques qui utilisent vos économies pour garantir des prêts. Comme votre épargne est en jeu, nous supposons que vous voulez qu’elle soit utilisée de manière durable et utile, mais aussi qu’elle soit sécurisée.

Aujourd’hui, il est très difficile de savoir où va votre épargne retraites ou de savoir comment investissent vraiment votre banque ou assurance. Nous pensons que vous devez être capable de le savoir très simplement. Les banques et les fonds de pension devraient être obligés de publier simplement et de manière transparente comment ils contribuent (ou pas) à un avenir durable et vert. 

Question 3: Lorsque vous recherchez des possibilités d’investissement, aimeriez-vous que votre conseiller financier vous propose systématiquement des placements durables par défaut, à condition que le produit réponde à vos autres besoins?

Réponse proposée: Oui

Explication: Pour le moment, il n’est pas facile de s’assurer que son argent est effectivement utilisé d’une manière verte et durable. Nous pensons que les banques et les conseillers financiers devraient toujours donner en premier des options durables et vertes qui nous donnent un réel choix avant de présumer que vous êtes d’accord avec pour des investissements polluants et non-durable.

Question 4: Considérez-vous qu’il serait utile que les sociétés et les établissements financiers soient tenus d’indiquer si leurs stratégies et objectifs économiques contribuent à la réalisation des objectifs de l’accord de Paris et d’expliquer comment ils y contribuent?

Réponses proposées: Oui aux deux

Explication: À Paris en 2015, l’UE et les Etats membres, ensemble avec plus de 150 pays ont adopté des mesures et objectifs pour sauver notre environnement et limiter le réchauffement climatique. Les gouvernements ont promis de faire de leur mieux pour un tel futur commun. Les entreprises et institutions financières cependant ne l’ont toujours pas fait, or nous avons besoin de tout le monde. Donc OUI, nous pensons qu’au minimum, elles devraient avoir à publier leurs plans pour respecter l’Accord de Paris et qu’elles agissent en conséquence.

 

Question 5: L’un des objectifs du plan d’action de 2018 de la Commission européenne intitulé «Financer la croissance durable» est d’encourager les investisseurs à financer des activités et des projets durables. Pensez-vous que l’UE devrait également prendre des mesures supplémentaires. Si oui, comment?

Réponses proposées: Tout à fait d’accord (5) aux deux affirmations

Si vous voulez ajouter des explications, remplissez la zone de texte prévue. Nous avons ici aussi des suggestions sur ce que l’UE pourrait faire précisément pour mieux réguler banques, assurances et fonds de pension. Si c’est le cas, Copiez, Collez & Adaptez (dans la limite de 2000 caractères) le texte suivant :

***

Pour aligner notre système financier à l’Accord de Paris, des changements systémiques sont nécessaires. Pour les faire, l’UE doit créer un cadre légal pour identifier les activités les plus dangereuses desquelles le secteur financier devra désinvestir. : 1) L’UE doit créer une liste d’activités accélérant les changements climatiques et les pertes de biodiversités en créant une “taxonomie brune” qui définisse qu’elles sont ces activités néfastes. 2) Puisque les engagements et les votes des investisseurs de bon foi ne suffiront pas, l’UE doit voter une loi qui interdise le financement de nouveaux projets fossiles incompatibles avec une trajectoire 1.5°c. 3) L’UE doit aussi mieux intégrer des objectifs sociaux dans sa stratégie environnemental. Elle doit établir une “taxonomie sociale” pour identifier les pratiques et activités ne respectant pas les normes sociales essentielles (i.e. droits syndicaux).
Cela doit amener à un désinvestissement et à de nouvelles régulations financières pénalisant les activités néfastes pour la planète et les peuples. Pour avoir un maximum d’effet, ce cadre devra être appliqué obligatoirement par toutes les institutions financières européennes y compris quand elles financent des activités en dehors de l’UE. Ce cadre devra aussi être utilisé au sein des autres politiques clés de l’Union: 1) Les mesures de sortie de crise (post-COVID-19) doivent intégrer des conditionnalités sociales et environnementales pour accélérer la transition. 2) Les outils fiscaux doivent pénaliser les activités nocives socialement et environnementalement. Par exemple en créant une taxe sur les carburants aéroportuaires, ou en créant une taxe sur les transactions financières visant les titres d’entreprises fossiles. 3) La politique monétaire de la BCE doit exclure les secteurs les plus polluants (charbon, gaz, pétrole), le développement de nouveaux projets fossiles, et celui d’une agriculture industrielle et agrochimiques.

***

Explication: L’UE peut réguler les pratiques des investisseurs. Ces régulations aideront les investisseurs à choisir des options plus durables, renouvelables et vertes comme le solaire ou l’éolien, le recyclage ou les économies d’énergies. Avec ces régulations, les règles du jeu seront plus équitable puisque tous les investisseurs seront obligés de travailler dans la même direction et ne seront plus obligés de se soumettre aux lois du marché qui les incitent à être moins durables et plus polluants. Nous défendons avec force que l’UE doit encourager les investisseurs à promouvoir des pratiques d’affaire plus durable et pensons que l’UE devrait décourager les investissements qui menacent l’environnement.

Plus

Okay, c’est fait. Qu’est ce que je peux faire de plus?

Merci beaucoup! Déjà, vérifiez bien que vous avez “Soumis” vos réponses. Ensuite, ce serait super si vous pouvez partager cette explication sur vos réseaux pour que plus de personnes puissent dirent ce qu’elles pensent à la Commission Européenne. Et évidemment, si vous êtes un expert dans le domaine (et avez un peu de temps), n’hésitez pas à répondre aux autres questions 😉

Pourquoi la finance verte?

Sans argent, il est très difficile de faire bouger les choses dans notre société. Si nous voulons que nos économies et nos vies soient plus durables, vertes, respectueuses du climat et des gens, nous avons besoin d’argent. Or, les banques et investisseurs ont beaucoup d’argent. Mais, aussi longtemps qu’elles pourront faire des profits avec des investissements non-durables qui abîment les peuples et la planète, tout changement sera bien plus difficile.

En détails, voici les points clés que nous voudrions voir inclus dans la stratégie finance durable de la Commission:

1. Une définition claire des activités qui contribuent au changement climatique (une “taxonomie brune”): elle permettra de désinvestir des secteurs économiques qui ne sont pas en ligne avec une trajectoire 1.5°c ;

2. La création d’une “taxonomie sociale” pour garantir que les acteurs financiers prennent aussi en compte les impacts de leurs décisions sur nos droits humains et nos conquis sociaux ;

3. Plus de transparence: des obligations de publication et de déclaration fiables et complètes ;

4. Des obligations juridiques solides – et pas simplement un cadre volontaire – à financer les activités durables dans l’UE et au-delà (quand nos acteurs financiers investissent à l’étranger) ;

5. La mise en application de ces futurs règles par tous les acteurs financiers (banques, investisseurs, assurances) y compris publics (i.e. la Banque Centrale Européenne) sur une base obligatoire.

A nos yeux, ces outils sont clés pour accélérer le désinvestissements des entités financières européennes des secteurs et entreprises aux activités incompatibles avec nos objectifs sociaux et environnementaux essentiels.

Partager

Newsletter Background
Newsletter Background

Restez informé.e

Découvrez plus d'informations sur les campagnes, les projets et les groupes locaux là où vous vivez !

Would you like to receive email updates from Change Finance?

Yes, I want to receive email updates and action alerts from Change Finance

No, I don’t want emails

Note:

Thank you

Welcome to Change Finance!

Here are other ways you can get involved with the campaign.

X